Retrouvez toute l'information économique de proximité

ENERGY OBSERVER FAIT ESCALE À LONDRES

Energy Observer, premier navire hydrogène à naviguer autour du monde et premier ambassadeur français des objectifs de développement durable, fait escale à Londres. Il sera amarré jusqu’au 13 octobre 2019 à Saint Katharine Docks, sous le célèbre Tower Bridge de Londres, emplacement exceptionnel au cœur de la capitale après une arrivée remarquée sur la Tamise. Il est accompagné de son exposition itinérante installée à St. Katharine Docks et accessible librement au grand public.

L’expédition en Europe du Nord a été marquée par de nombreux temps forts dont la navigation en août dernier vers le Spitzberg (Arctique) en complète autonomie, uniquement propulsée aux énergies renouvelables et à l’hydrogène, sans émissions, sans particules fines et sans bruits. Une première mondiale ! “L’Odyssée pour le futur d’Energy Observer a pour objectifs l’accélération de la transition énergétique grâce au déploiement des énergies renouvelables et de l’hydrogène vert, ainsi que la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable fixés par l’ONU à l’Agenda 2030. Cette étape au Svalbard, véritable baromètre climatique mondial où la température augmente 2 à 3 fois plus vite qu’ailleurs, nous a rappelé l’urgence d’une mobilisation générale et des solutions dorénavant accessibles pour accélérer la nécessaire transition écologique et énergétique”, confie Jérôme Delafosse, chef d’expédition d’Energy Observer et réalisateur

Cette 3ème année de navigation s’achève au sein de la capitale britannique, qui déploie une ambitieuse politique pour accompagner sa transition énergétique grâce à l’hydrogène et aux énergies renouvelables. La ville abrite également le siège de l’Organisation Maritime Internationale, qui est à l’initiative d’objectifs de réduction de la vitesse des navires de transport maritime pour réduire l’émission de CO2 du secteur.  Au Royaume-Uni, depuis plusieurs années, entreprises privées et pouvoirs publics se sont engagés dans le développement des énergies renouvelables. Ainsi, le pays a réduit ses émissions de CO2 de 38 % depuis 1990. C’est mieux qu’aucun autre pays industrialisé ! 2019 est annoncée comme l’année au cours de laquelle les énergies renouvelables dépasseront les énergies fossiles pour la première fois. Avec pour objectifs de porter à 80 % la part des renouvelables d’ici 2030 — dont la moitié d’énergie éolienne en mer — et d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Crédit photo : © Anthony Jones / Lloyd Images / Energy Observer

Les commentaires sont fermés.