Retrouvez toute l'information économique de proximité

FORMAT INÉDIT POUR LE SEA TECH WEEK

La 12e édition de la Sea Tech Week® aura bien lieu du 12 au 16 octobre 2020, et dans un format inédit. Dans le contexte sanitaire actuel, cet événement international, qui rassemble tous les deux ans plus d’un millier de participants – entreprises, centres et laboratoires de recherche, étudiants… – s’est réinventé dans une formule virtuelle avec pour thème « l’observation du fond des océans jusqu’au spatial ». Une animation, à Brest, des acteurs de la communauté du Campus mondial de la mer est également prévue en amont.

Afin de réunir toute l’expertise de la communauté du Campus mondial de la mer et de tisser des collaborations internationales, la Sea Tech Week® 2020 conservera sa formule habituelle mais avec des outils virtuels : la conférence, composée de plus de 30 sessions scientifiques et technologiques, aura lieu en visioconférence ; la trentaine d’exposants du salon professionnel se retrouvera en ligne et les 200 rendez-vous BtoB auront lieu sur des plateformes dédiées.

Pays à l’honneur : l’Australie

Après le Brésil, le Canada et la Norvège, ce sera au tour de l’Australie d’être mise à l’honneur.
La conférence permettra notamment de mettre en valeur les acteurs de l’université de Flinders, en collaboration avec l’ENSTA Bretagne. Des acteurs du CSIRO (Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation, organisme gouvernemental australien pour la recherche scientifique), répondront également présents.

L’observation : du fond des océans jusqu’à l’espace 

Cette édition 2020 sera consacrée à ” l’observation : du fond de la mer jusqu’à l’espace”. Ce vaste sujet, permettra de mettre en avant de nombreux acteurs locaux, nationaux et internationaux, à travers les enjeux de la donnée, de la structure d’observation, la technologie spatiale, les énergies marines renouvelables ou encore la robotique sous-marine.

Les structures brestoises et bretonnes de premier plan seront bien sûr présentes. Que ce soit au sein des laboratoires et centres de recherche (l’Ifremer, l’Université de Bretagne Occidentale, France Energies Marines entre autres) mais aussi des entreprises (comme CLS, Collecte Localisation Satellites, ou encore Sabella et son hydrolienne). Les entreprises travaillant autour du Big Data et de la donnée AIS (système d‘identification automatique) auront aussi leur carte à jouer. Inscriptions et informations : www.seatechweek.eu 

Les commentaires sont fermés.