Retrouvez toute l'information économique de proximité

SEA TECH WEEK 2020 : LES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES EN FOCUS

Du 12 au 16 octobre 2020, Sea Tech Week® s’intéressera de près aux énergies marines renouvelables (EMR). Lors de cette 12e édition, exceptionnellement virtuelle, dont le thème sera “l’observation du fond des océans jusqu’au spatial”, les acteurs de cette filière innovante (entreprises, centres et laboratoires de recherche, grandes écoles) présenteront le fruit de leurs recherches. Avec sa situation géographique bien particulière, la Bretagne présente un potentiel unique en matière de production d’énergies marines renouvelables.

Avec plus de 100 entreprises d’ores et déjà positionnées sur le marché des EMR, 2 900 chercheurs en sciences et technologies de la mer, 19 établissements de formation dans le domaine industriel et maritime, et cinq écoles supérieures formant près de 150 diplômes adaptés aux métiers de la mer, les atouts de la Bretagne pour le développement des énergies marines sont considérables.
Un potentiel technico-économique allié à une ambition politique, qui s’est traduite dès 2012 avec la décision du Conseil Régional de créer un terminal portuaire dédié aux EMR à Brest.
Ce terminal du port de Brest, sur un site s’étendant sur 11 hectares, permet déjà d’accroitre l’activité́ commerciale portuaire et pourra accueillir de nouvelles activités industrielles liées aux EMR, puisque 27 hectares s’y ajouteront d’ici à 2024.Grâce à des outils virtuels, des sessions scientifiques et technologiques auront lieu en visioconférence du 12 au 16 octobre. France Energies Marines organisera ainsi une session “Observations des vagues et vents appliquées aux énergies marines renouvelables”, en partenariat avec l’Université technologique de Delft (Pays-Bas), Naval Energies, et le Helmholtz-Zentrum Geesthacht (Allemagne). Le Technopôle Brest-Iroise organisera une session intitulée « Quelles opportunités marché pour les entreprises smart-grids ? », plus particulièrement dédiée aux entreprises labellisées ICE (Intelligent Community Energy).
Morbihan Hydro Energies et le britannique Ore Catapult (Centre de recherche et d’innovation technologique pour les énergies renouvelables offshores) s’intéressera à “l’élargissement de la chaîne d’approvisionnement des composites innovants visant à une meilleure fiabilité et rentabilité des pales et capteurs des hydroliennes” dans une session construite dans le cadre du projet Européen Interreg TIGER, en partenariat avec des bureaux d’études néerlandais, français, irlandais et britannique. Inscriptions et informations : www.seatechweek.eu

Les commentaires sont fermés.